De septembre 1965 à août 1966, les amortisseurs arrière sont désormais hydrauliques et un nouveau chauffage apparaît. La transmission se fait par joints à billes. Une nouvelle calandre à trois barrettes horizontales remplace l’élément en aluminium embouti et les chevrons prennent place sur le capot. Les pare-chocs reçoivent un jonc de caoutchouc noir. Le Type AZAM adopte les vitres de custode.

L’AZAM disparaît en mars 1967 et est remplacée par l’AZAM Export pour une durée de quatre mois. Les modifications sont :

– les clignotants rectangulaires intégrés dans les ailes avant

– le tableau de bord noir

– les enjoliveurs de jantes Gala en plastique blanc

Les modèles AZL et AZ 4×4 disparaissent en juillet 1967.

Pour l’année 1968, aucun changement n’est à déplorer. En 1969, les sièges sont redessinés et le couvre culasse est en tôle.

A partir de février 1970, la gamme s’éclate en deux versions, la 2CV 4 reprenant le moteur 435 cm³ de la Dyane 4 et la 2CV 6 héritant de la motorisation 602 cm³ de la Dyane 6. En avril 1970, les ceintures de sécurité avant et les clignotants ronds sur les ailes avant sont montés sur tous les modèles.

En août 1970, la fourgonnette AK 350 est remplacée par l’AK 400

Durant les trois années suivantes (de 1971 à 1973), il n’y a pas de changement. En 1974 un nouveau volant monobranche fait son apparition, puis en septembre, les phares prennent une forme rectangulaire, une calandre en plastique chromé et des nouveaux pare-chocs peints et plus épais sont les modifications de la face avant.

En 1976, un nouveau modèle arrive sur le marché, la 2CV 4 Spécial, c’est une version simple de la 2CV 4 ayant l’ancienne carrosserie à custode tôlée, elle est peinte en jaune, possède un capotage simplifié et des feux ronds montés sur la potence des phares rectangulaires. Cette même année, la 2CV fête son 5 000 000 è exemplaire.

En avril, Citroën présente sa première série limitée, il s’agit de la 2CV Spot, produite à 1 800 véhicules, sur la base d’une 2CV 4. Elle reçoit :

– une décoration blanche et orange

– un double capotage à rayures

– un habillage de portes à rayures

– des sièges orange.

Cette série limitée est un succès que les 1 800 exemplaires se sont vendus en quelques jours.

En 1977, il existe trois versions :

– la 2CV 4 Spécial

– la 2CV 4

– la 2CV 6

En juillet 1977, les ceintures de sécurité avant sont remplacées par des ceintures à enrouleurs pour équiper les différents modèles.

L’AK 400 est abandonnée en février 1978, c’est l’Acadiane qui prend le relais.

En juillet 1978, la 2CV 4 est supprimée.

En 1979, la 2CV 4 Spécial reçoit les vitres de custode avant de disparaître en août et la 2CV 6 hérite du carburateur double corps des AMI. En août 1979, La 2CV 4 Spécial disparaît à son tour, laissant seule la 2CV 6 finir la carrière d’une grande automobile, par deux finitions :

– la 2CV 6 Spécial

– la 2CV 6 Club qui est en fait la 2CV 6 proprement dit

Cette dernière est une 2CV 6 avec des sièges avant séparés à garniture en jersey. Toutes les 2CV ont un moteur 602 cm³ et un réservoir plus grand en plastique.

En octobre 1981, une nouvelle série limitée apparaît sur la base de la 2CV 6 Club : la 2CV Charleston. Elle sera produite à 8 000 exemplaires. Elle a pour caractéristiques :

– la finition bicolore noire et rouge Delage

– des phares ronds de couleur rouge Delage

– les sièges pied de poule

Comme la série limitée s’est vendue en quelques semaines, la 2CV Charleston est intégrée à la production qui diffère par :

– des phares ronds chromés

– les sièges en jersey gris

En 1982, toutes les 2CV sont équipées de freins à disque. On peut avoir deux types de 2CV Spécial :

– la 2CV Spécial

– la 2CV Spécial E livrée avec un embrayage centrifuge dont c’est le retour.

En plus d’être produite en noir et rouge Delage, la 2CV Charleston reçoit une nouvelle teinte : Noir et jaune Hélios.

Une nouvelle série limitée voit le jour pour la sortie du film Rien que pour vos yeux dans lequel elle participe : la 2CV 007. Ce modèle se caractérise par :

– Sur la base de la 2CV 6 Spécial

– Couleur jaune

– Strippings noirs sur les flancs

– impacts de balles sur la carrosserie

Il s’agit en fait de deux séries limitées de 1 000 exemplaires au total (500 en France et 500 en Grande-Bretagne)

En avril 1983, une autre série limitée fait son apparition sur la base de la 2CV 6 Spécial, la 2CV France 3, assemblée en 2 000 unités

Au mois de juillet de l’année 1983, la 2CV Spécial E disparaît. Le pare-brise en verre trempé est remplacé par le pare-brise feuilleté. La 2CV Charleston jaune-noir est abandonnée au profit d’une finition bicolore gris cormoran-gris nocturne.

En mars 1984, la 2CV France 3 fait de nouveau l’objet d’une série limitée de 2 000 exemplaires.

Un an plus tard, sur la base de la 2CV 6 Spécial, une nouvelle série limitée fait son apparition pour 3 000 unités. C’est la première version de la 2CV Dolly. Elle est reconnaissable à :

– son coloris rouge et gris

– son coloris jaune et gris

– son coloris blanc et gris

En octobre 1985 une deuxième variante de la 2CV Dolly est produite à 600 exemplaires, les teintes ne sont plus les mêmes. Elles sont :

– rouge / blanc

– rouge Delage / jaune

– vert / blanc

En mars 1986, une troisième série apparaît mais une seule couleur change. A la place du vert / blanc, on y trouve du bleu marine / jaune.

Encore une série limitée est produite en octobre 1986 qui se vend en quelques jours, c’est la 2CV Cocorico conçue en 1 000 unités

En juillet 1987, la 2CV Club est retirée du tarif, il ne reste que les 2CV 6 Spécial et Charleston. En septembre, elle reçoit un feu antibrouillard sous le pare-chocs. Le 29 février 1988, la dernière 2CV produite en France sort de l’usine de Levallois : c’est une 2CV 6 Spécial. Dès le 1er mars 1988, elle est fabriquée à Mangualde au Portugal.

Le 27 juillet 1990, une 2CV Charleston gris cormoran – gris nocturne dont le numéro de série est VF7AZKA00KA376002 tombe des chaînes, c’est la dernière qui sera produite comme l’ont décidé les dirigeants de P.S.A.

Aujourd’hui, cette voiture n’est pas oubliée, elle reste le symbole de la France. Des clubs lui rendent hommage à travers le monde entier, se réunissant en rencontre nationale (pour les clubs en France) et la mondiale, dont les prochaines auront lieu du 29 mai au 2 juin 2019 à Saint Amand Montrond (Cher) pour la Nationale et à Samobor, en Croatie, du 30 juillet au 4 août 2019 pour la Mondiale.